Ascension du Gasherbrum 2

Ascension du Gasherbrum 2
13 000,00 €
En stock
SKU
PAK011

This product is available with Acompte ?

  • Durée :40 jours
  • Taille du groupe :6 à 8 pers.
  • Saison :Été
  • Pays :Pakistan

L'ascension du Gasherbrum 2 est sûrement l'une des plus belle parmis les sommets de 8000 m dans ce niveau de difficulté. Hormis l'ascension elle même, tout le trek d'approche sur le Glacier du Baltoro est déjà un trekking extraordinnaire dans un cadre de très haute montagne unique au monde.
L'ascension du sommet est varié avec le fameux passage de la Banane, pente de 300 m à 45/50°, puis c'est une succession de petits ressauts jamais difficiles pour atteindre le pied de l'arrête à 8000 m.
La vue depuis les pentes du sommet est tout simplement unique au coeur du Karakorum et des ses immenses glaciers avec des sommets à perte de vue.
Tous les trekkeurs ou les alpinistes ayant parcouru le Baltoro ou les pentes du Gasherbrum 2, sont revenus fasciné par ces panoramas de hauts sommets.
L'ascension du Gasherbrum 2 est sans conteste une aventure humaine et sportive hors du commun, que nous vous proposns de vivre.

Guide de haute montagne Français
Physique
Technique

Parcours

Points forts

- L'ascension du 13ième plus haut sommet de la planète
- La découverte du glacier du Baltoro et de ses 4 sommets de 8000 m
- Le passage du col du Gondoghoro et la descente dans la vallée de Hushe
- Le Karakorum, la plus incroyable chaîne de montagne de la planète

Programme

Jours 1 et 2 : Paris - Islamabad
Vol international. Transfert à l''hôtel. Dîner et nuit.


Jour 3 : Islamabad
Journée libre à Islamabad. Derniers préparatifs du départ. En fonction de l’heure d ‘arrivée le jour précédent, nous
partirons peut-être ce jour-là.


Jours 4 et 5 : Islamabad - Skardu
Si la météo le permet, nous prenons l’avion pour Skardu. Un magnifique vol durant lequel on aperçoit le versant Rupal et Diamir du Nanga Parbat, ainsi que le K2... En cas de mauvais temps, nous prendrons un bus pour Skardu, perché à 2400 m d’altitude, via la Karakorum Highway. Une première étape de 10 heures nous conduit à Chilas, puis une deuxième journée pour permet de rejoindre Skardu. Transfert au Concordia Motel, dominant l’Indus. L’après-midi, nous irons visiter le fort d’Askandria, symbole de l’autorité passée du Cachemire. Il fut construit au pied du rocher géant de Skardu par les
forces Dogra de Zowar Singh, après leur victoire sur Ahmed Shah en 1840. Les habitants de Skardu sont des Chiites et vous entendrez parfois dans le bazar des émissions radio de Téhéran. Nuit à Skardu.
En cas de transfert par la route, le programme est décalé d’un jour puisque nous avons besoin d’une journée à Skardu
pour les préparatifs.


Jour 6 : Skardu - Askole
Départ en jeep pour Askole (2700 m), les portes du Baltoro. Nous quittons la vallée de l’Indus pour remonter celle de la
Braldu. Cette route n’est ouverte aux véhicules que depuis 1995 mais de fréquents glissements de terrain obligent à
transbahuter les bagages sur d’autres jeeps, voire empêchent l’arrivée sur Askole et il est possible que nous nous soyons
obligés de nous arrêter à Thongal, 30 mn avant Askole.
Nuit sous tentes. Si nous avons le temps, nous nous arrêterons aux sources d’eau chaude avant le village, au-dessus de Chango. Askole est le dernier endroit habité de la vallée, point de départ de toutes les expés et treks sur le Baltoro. Les maisons sont faites de galets et sont quasiment sous terre, afin de se protéger du froid.
Rencontre avec les porteurs et répartition du matériel. Chacun porte 35 kg maximum et ici on respecte scrupuleusement la
règle !
Horaire : 7 heures de jeep environ.


Jour 7 : Askole - Jula
Départ du trekking, avec l’équipe des porteurs. On remonte la vallée jusqu’à la confluence des rivières qui descendent du glacier de Biafo au nord-ouest, et du Baltoro. Nous prendrons notre déjeuner après avoir traversé la rivière Biafo par un pont suspendu impressionnant ! Passage devant la langue frontale du glacier de Biafo, immense fleuve de glace de 60 km de long et occupant toute la largeur de la vallée. L’endroit s’appelle Korofon. Nous continuons jusqu'à Jula ou nous planterons notre campement au milieu des bosquets de saules.
Horaire : 6 à 7 heures de marche environ.


Jour 8 : Jula - Payju
Cette étape est l’une des plus éprouvantes du trek car nous devons franchir un affluent, le Dumordo qui descend du glacier Panhma, lui aussi long de 40 km. Le chemin vient d’être modifié et passe maintenant dans la falaise. Il est toujours aussi impressionnant, mais évite 2 heures de marche. Un pont suspendu remplace également l’ancien câble et sa nacelle en bois. Nous nous arrêterons manger avant de suivre la rivière Braldu à nouveau et de rejoindre Bardumal.
Nous remontons maintenant le long de la rivière Biaho, tantôt à flanc de montagne, à travers les éboulis, tantôt le long de la rivière dans le sable. Campement à Païju au pied du pic du même nom, au milieu des saules d’une petite oasis de verdure, à 3100 m d’altitude. On y trouve de l’eau potable. La vue sur la langue du glacier du Baltoro est superbe. Nous resterons une journée supplémentaire à Païju car les porteurs en profitent pour préparer leur chapatis pour les jours suivants et nettoyer leurs vêtements.
Horaire : 5 à 6 heures de marche


Jour 9 : Paiju - Liligo
Le front du glacier du Baltoro est à une heure de marche environ. Aujourd’hui nous prenons pied sur la moraine frontale puis latérale du glacier qui occupe toute la vallée, sur 3,5 km de large environ. La vue sur les tours de Trango est à la hauteur des images publiées dans les livres ou magazines. La progression sur le glacier n’est pas toujours évidente, au milieu des blocs de rochers et des zones de crevasses et de glace apparente. Après 5 à 6 heures de marche, arrivée à Khuburse, à 3300 m, situé sur la moraine latérale Sud du glacier à la confluence du glacier Liligo. Camp sous tente.
Horaire : 4 à 5 heures


Jour 10 : Liligo - Goro 1
Nous remontons le glacier du Baltoro par sa moraine rive gauche. De part et d’autre du glacier se dressent une multitude de sommets et toujours ces fabuleuses tours de Trango. Nous passons à Urdukas, où se trouve une superbe pelouse alpine, avec notamment de la rhubarbe sauvage, des épinards et une ribambelle de fleurs. Nous prendrons le déjeuner un peu plus loin sur le glacier, avant de repartir pour Goro 1, sur la moraine centrale du glacier. La vue du Gasherbrum IV, du
Masherbrum et du sommet du Broad Peak réserve un coucher de soleil exceptionnel depuis le camp.
Horaire : 6 à 7 heures de marche


Jour 11 : Goro 1 - Concordia
Nous poursuivons la remontée du glacier par sa moraine centrale et la vue sur les Géants du Baltoro est de plus en plus grandiose. L’arrivée à Concordia est l’un des plus spectaculaires panoramas de haute montagne que l’on puisse avoir : Gasherbrums, K2, Chogolisa, Hidden Peak, Broad Peak, ils sont tous là ! Concordia, c’est le point de rencontre du glacier Godwin Austin et du Baltoro supérieur. Ici l’épaisseur de la glace est supérieure à 1500 m ! Campement à 4450 m.
Horaire : 6 à 7 heures de marche.


Jour 12 : Repos à Concordia
Journée de repos à Concordia. Chacun pourra se balader tranquillement dans les alentours, faire une toilette complète...


Jours 13 : Concordia - Camp de Base du Gasherbrum
Nous remontons le glacier des Abruzzes, pour arriver au camp de base, à 5000 m.


Jour 14 : Camp de base
Journée de préparation du matériel. Répartition du matériel entre les différentes équipes.


Jours 15 à 31: Ascension du Gasherbrum
La stratégie d’ascension sera définie en arrivant au camp de base. La séparation en deux équipes et l’alternance de
celles-ci dans les camps d’altitude permettra de limiter le nombre de tentes dans les camps et de se reposer entre deux
portages.

Camp 1 : 6000 m
Remontée du glacier Sud pour arriver au pied de la montagne. Nous installons le camp au pied de l’arête sud. L’équipe
avec les sherpas d’altitude déposera du matériel et de la nourriture. Redescente au camp de base.

Camp 2 : 6500 m
Depuis le camp 1, nous suivons l’arête sud-ouest, à 45° en moyenne et assez effilée. Les ancrages des cordes fixes
peuvent devenirs aléatoires à cause de la chaleur. Vous devez être capable de descendre en marche arrière dans ce
genre de pente, avec un piolet, sans compter réellement sur ces cordes. En principe, nous montons à ce camp tôt le matin et en descendons le soir lorsque les conditions de gel sont à nouveau bonnes.

Camp 3 :
Nous remontons toujours le long de l’arête sud-ouest, avec quelques ressauts à 40°, pour déboucher au pied d’un vaste plateau glaciaire situé sous le sommet. Installation du camp à l’entrée de ce plateau vers 7000 m environ.

Assaut final :
Du camp 3, nous traversons cette grande combe assez crevassée, pour rejoindre les dernières pentes menant au sommet.
Celles-ci sont inclinées à 30°/35°. Vue exceptionnelle du sommet sur l’ensemble des géants bordant le glacier du Baltoro.
Descente ensuite jusqu''au camp 2, en fonction de la forme des participants.


Jours 31 à 38 : Camp de base - Skardu
Retour par le glacier du Baltoro et/ou le Ghandogoro La (5600 m) si les conditions le permettent. Dans ce cas, nous
rentrerions par Hushe, le village du célèbre porteur Little Karim... Une superbe façon de boucler cette merveilleuse
expédition. Le camp face au Laila Pic est splendide.


Jours 39 à 40 : Islamabad
Retour en avion ou par route si les conditions météo sont défavorables. Retour à l’hôtel à Islamabad.

Jour 41 : Vol pour la France

Nota: Ce programme peut varier à 1 ou 2 jours prêt, en fonction des horaires d'avion du vol internationnal et local.



Carte

Budget

Information supplémentaire sur le prix

Base de calcul :
Groupe de 6 personnes
Supplément chambre et tente individuelle : 325 EUR


Le prix comprend :
L'organisation de l’expédition comme décrite dans le programme
L'aérien Paris – Islamabad A/R, dont la compensation des émissions de CO2 (voir site goodplanet.org)
Un vol A/R Islamabad - Skardu
Tous les transports locaux
L'encadrement par un guide de haute montagne français
L'encadrement pakistanais, officier de liaison, porteurs et 3 porteurs d’altitude (3 pour 6 clients jusqu’à 7)
La pension complète durant le trekking aller / retour et l''ascension
Les nuits et petits-déjeuners en hôtel*** à Islamabad, en lodge à Skardu
L'autorisation et les royalties pour le sommet

Le prix ne comprend pas :
Les taxes d'aéroport internationales (300 EUR environ)
Les taxes d'aéroport nationales et de sûreté
Les taxes locales de sortie de territoire payables à l’aéroport, au retour
Les frais de visa
Les déjeuners et dîners à Islamabad
Les dépenses à caractère personnel (boissons, téléphone...)
L'excédent de bagages
Les frais de secours héliportés si nécessaire
Tout ce qui n’est pas mentionné dans le prix comprend notamment les imprévus (frais supplémentaires induit par un retard
dû à un glissement de terrain, manque d’un vol pour raisons météos...)
Le week end de préparation (fortement conseillé)
Les assurances
-Option 1 : Assistance Rapatriement / frais médicaux : 1,6 %
-Option 2 : Annulation + bagages + Interruption + Responsabilité Civile: 3,5%
-Option 3 : Option 1 + Option 2 : 4,6 %

Organisation

L’esprit du voyage :

Ce voyage sort des sentiers battus, par l’esprit et le pays dans lesquels il se déroule. Les pays dans lesquels nous allons n’ont pas la même conception du temps et de la vie que nos sociétés occidentales. Pour apprécier votre voyage pleinement, sachez faire preuve d’une certaine ouverture d’esprit, mais également aller à la rencontre des populations et de leurs coutumes. Acceptez la différence, les gens vous le rendront.
Certaines fêtes locales, des conditions météorologique difficiles peuvent engendrer un retard imprévu dans le déroulement du programme. Acceptez ces petits aléas qui font aussi le charme de ce type de voyage.


Niveau technique :

Le Gasherbrum II n’est absolument pas le 8000 le plus facile comme certains le prétendent : il est plus technique que le Cho Oyu et le Shisha Pangma.
La difficulté technique de ce sommet est de l'ordre de celle du Mont Blanc par l‘éperon de la Tournette, avec quelques passages plus raides. Même équipés de cordes fixes, les passages raides (maximum 45°) nécessitent une expérience du cramponnage et de la descente en rappel irréprochable dans ce genre d’inclinaison. Vous devez être capable d’évoluer en cordée autonome et remonter sur cordes fixes avec un Jumar ou d'en descendre tout seul en rappel.
Nous vous conseillons vivement de participer au week-end de préparation aux expéditions pour faire un point sur le matériel que vous allez utiliser, faire un bilan de votre niveau technique et poser toutes vos petites questions.


Niveau physique :

Monter à cette altitude demande un excellent entraînement, de la force de caractère, une excellente condition physique.
Nous pouvons vous conseiller sur le programme de préparation physique à suivre. Nous fournir votre liste de courses et d’expéditions à l’étranger.


Vie de groupe :

Le sens de l''entraide et l'esprit d''équipe feront de cette expé une belle aventure humaine
Les participants sont confrontés dans une expédition à un environnement hostile du fait de l’éloignement, du froid, des intempéries, de l’inconfort, qui peut être générateur de stress. La fatigue peut être à l’origine de troubles d’humeur et des comportements relationnels. Chacun doit donc faire preuve de bonne humeur, de tolérance et de respect, non seulement
entre les membres de l’expédition mais aussi envers l’équipe locale.
Vous devrez arriver en forme au départ, tant physiquement que moralement, et faire preuve de vigilance pour prévenir les situations conflictuelles. Seul un motif grave comme le manquement injustifié d’un équipier aux décisions collectives peut faire l’objet d’une mise en cause.
Le groupe se scindera probablement en sous-groupes en fonction des affinités de chacun mais également pour des problèmes de place dans les camps d’altitude. Néanmoins gardez à l’esprit que c’est l’équipe de base qui prévaut.


Modification du programme :

L''imprévu est une composante du voyage : nul n''est à l''abri des conditions météo difficiles... Des retards peuvent
intervenir et nous ne pourrions en être tenus pour responsables.
L''itinéraire donné ici n''est qu''indicatif.


Encadrement :

Un chef d’expédition
Guide de haute montagne français. Il représente l’agence auprès du groupe, des prestataires et des autorités locales. Il supervise le bon déroulement logistique de l’expédition : équipement de la voie, position des camps, choix de l''itinéraire.
Sa mission peut le conduire à équiper l’itinéraire, conduire une cordée, surveiller celles qui suivent, être le conseiller technique des cordées qui évoluent seules sur la montagne. Il prend les décisions nécessaires au bon déroulement de l’expédition en fonction des données environnementales. Il peut modifier le programme, arrêter la progression des cordées,
faire redescendre un participant. Son autorité est prépondérante et incontournable. Vous devrez respecter ses décisions ainsi que celles prises collectivement et l’avis médical.

Une équipe pakistanaise composée de :
- Un officier de liaison, parlant l''anglais, représentant le gouvernement,
- Un chef d’expédition Pakistanais, responsable de toute l''équipe et de l''intendance. Il s’assure du bon déroulement de
l''expédition...
- Trois porteurs d’altitude pour 6 personnes. Ces porteurs sont des montagnards aguerris qui possèdent une bonne technique alpine. Ils nous aident à l''installation des camps d''altitude et au portage à partir du camp de base.
- Un cuisinier et ses aides. Ils nous préparent les repas pendant la marche d''approche et au B.C.
- L’équipe de porteurs....
Techniques de progression
- encordé avec le guide ou à un autre participant sous la surveillance directe de celui-ci
- en cordée autonome. Le guide prodigue des conseils techniques pour optimiser la progression. Il n’est pas présent
directement. Vous vous engagez donc personnellement.
sans être encordé. Le guide peut vous l’interdire si tous les critères de sécurité ne sont pas réunis. A cette époque, le
glacier est bien bouché, mais les crevasses sont nombreuses et immenses.

Pourboire :

Si le pourboire n’est pas un dû, il est de coutume d’en donner un aux porteurs et au Sirdar pour les remercier.
En général, on remet les enveloppes suivantes :
160 USD au Sirdar,
70 USD au cuisinier et aide cuisinier
25 USD au guide qui vs accompagne jusqu'à Skardu (selon les programmes)
15 USD au chauffeur du bus
220 roupies par porteur.
Prévoyez cette dépense en emportant un peu plus d’argent avec vous pendant le trek. Vous pouvez également acheter un Opinel et l’offrir à votre porteur à la fin du trek. Des chaussures usagées ainsi qu’anoraks ou autres feront le bonheur des porteurs. Prenez quelques stylos pour les enfants des villages.

Monnaie :

La roupie pakistanaise. 1 EUR = 110 PKR.
Prenez des euros ou dollars en petites coupures que nous changerons sur place.


Rendez-vous :

Votre convocation vous sera envoyée 31 jours avant votre départ.

Hébergement :

A Islamabad, hôtel Shalimar**** très confortables en ville.
A Skardu, K2 motel, le meilleurs en balcon sur l’Indus
Pendant la marche d''approche, nuits sous tentes avec matelas mousse.
Durant l''ascension, nuits sous tentes d'altitude North Face ou Mountain Hardwear.
Aux camps d’altitude
Les moyens sont mis en commun avec les autres expéditions présentes sur la montagne.
- veillez scrupuleusement à la propreté
- attention aux réchauds à l’intérieur des tentes (incendie...)
- attention aux coups de crampons dans les toiles de tente
- baliser les stocks laissés à l’extérieur
- baliser les crevasses autour du camp...


Repas :

Pendant la marche d''approche, des repas chauds sont préparés matin, midi et soir par le cook. Sa capacité à faire des
gâteaux, des steaks, des poulets au curry... avec des moyens rudimentaires à 4000 m, est réellement étonnante.
Quelques principes élémentaires seront à suivre pour vous éviter des désagréments. Ne jamais boire de l''eau n''ayant pas été désinfectée et peler systématiquement les fruits en évitant les légumes.
Le nourriture d''altitude sera apportée de France et constitueront la base de notre nourriture au delà du camp de base.


Portage :

Pendant la marche d''approche, chaque participant n''aura à porter qu''un sac léger avec le nécessaire pour la journée. Le poids du sac remis aux porteurs est limité à 15 kg.
Durant l''ascension, chacun devra porter son matériel personnel, ainsi que du matériel collectif. L''importance des droits
d''expédition demandés par les autorités pakistanaises exclut une équipe nombreuse : 2 porteurs d''altitude pour 6 personnes (les porteurs d’altitude paient également des droits d''ascension). Aussi, chaque participant doit-il être conscient de l''ampleur du travail de portage pour établir et ravitailler les camps supérieurs (combustibles, nourriture, éventuellement tentes et cordes...). Le sommet se fera avec un sac de course léger.
Vous devrez également participer à l’installation des camps et redescendre le matériel collectif au camp de base...
Il est donc essentiel que chacun s’exprime lors de la répartition de ces missions individuelles pour pouvoir ensuite en assumer l’engagement.
Nous attirons votre attention sur les porteurs d’altitude. Même si le coût de l’expédition s’en trouve légèrement plus élevé, nous nous apercevons au fil des années, que ceux-ci sont indispensables à la réussite d’un sommet. Si vous vous fatigué au portage, il y a de grandes chances que vous soyez fatigué le jour du sommet. Ne faites pas l’erreur commise si souvent,
facteur d’échec.


Formalités concernant un adulte titulaire d’un passeport français :


Fiche produit complete (Document non contractuel) http://www.odyssee-montagne.fr/print_fiche.asp?id_produit=118
4 sur 12 16/10/12 11:28
> Un passeport valide 6 mois après le retour
> Un visa de tourisme pour le Pakistan :
Service consulaire de l’ambassade du Pakistan, 18 rue Lord Byron, 75008 Paris. Tel 01 45 62 23 32 (ouvert de 10h à 12H).
Pièces à fournir :
- un passeport valide 6 mois après le retour
- 2 Formulaires de demande de visa (indiquer le nom du réceptif au Pakistan)
- 2 Photos d'identité
- 1 Attestation de Transport (copie billet ou convocation)
- 1 copie de la carte nationale d'identité
- 1 copie du passeport
- 1 lettre d'invitation du Pakistan (nous vous la fournissons)

Pour les personnes exerçant une activité professionnelle :
- 1 lettre de l'employeur (attestation qui précise que le voyageur est employé en qualité de ... et qu'il voyagera pendant une
période de congé annuel du ../../.. au ../../..
- 1 justificatif socio-professionnel (copie bulletin de salaire) ou tout autre document prouvant de la solvabilité du voyageur
Pour les personnes sans activité professionnelle :
il faut fournir la copie du dernier relevé mensuel de compte bancaire ainsi qu'un document attestant de la situation actuelle
du voyageur (attestation ASSEDIC, titre de retraite...)
Délai d’obtention normal : 4 jours (mais comptez plus !)
Tarif consulaire du visa 1 entrée : 32 euros / mandat cash uniquement (mise à jour des prix octobre 2009, vérifiez les infos)
Si vous souhaitez que nous nous occupons de votre demande de visa, 27 € de frais de dossier seront facturés, hors frais
postaux (2 lettres recommandées AR R2)
> Pour le permis de trekking, envoyez nous 1 mois avant le départ
. 4 photos d’identité
. 1 copie du passeport
. 1 copie du visa pakistanais

Médical

Vaccinations :
Aucune vaccination n'est obligatoire
Vaccins recommandés : DTP et BCG à jour, typhoïde (typhim VI), méningite A et C, hépatite A et B.
Prévoir une prophylaxie contre les maladies transmissibles par piqûres de moustiques (crème, plaquettes, vêtements longs...)
Consultez l’Institut Pasteur - 211 rue Vaugirard - 75724 Paris - Tel : 08 10 61 33 33
La vérification des formalités sanitaires auprès des ambassades est sous votre responsabilité.

Visites médicales :

Une bonne santé est un atout primordial pour profiter pleinement de votre voyage. Nous vous recommandons également de ne pas arriver trop fatigué, en ayant voulu boucler tous vos dossiers professionnels avant de partir. Une fatigue générale est facteur de mauvaise adaptation à l’altitude.
Pensez à consulter votre dentiste, car l’altitude peut avoir des conséquences importantes sur d’anciens plombages.
Si vous souhaitez faire une consultation dans un centre spécialisé pour les problèmes d'altitude, vous pouvez vous
adresser à :


Hôpital Avicennes
125, route de Stalingrad
93000 Bobigny
Tél 01 48 95 56 31
Vous pouvez également contacter l’ARPE, qui vous donnera toutes les informations nécessaires au 01 48 38 77 57.

Quelques principes de base :
Se laver fréquemment les mains et avant chaque repas ;
Ne pas consommer l'eau du robinet, les jus de fruits pressés ;
Ne pas consommer de crèmes glacées ;
Bien cuire toute viande.
Pour les expéditions :

Il n’y a pas de médecin. Des problèmes médicaux liés à l’altitude peuvent survenir. C’est à chacun de se jauger au cours de l’ascension pour ne pas prendre de risques inutiles et aller à l’accident. Il est indispensable de parler de ses troubles au chef d’expédition pour qu’il puisse prendre les décisions nécessaires vous concernant. Informez impérativement le guide des médicaments que vous ne souhaitez pas prendre. N’utilisez pas de boissons dopantes en haute altitude (au camp de
base, l'Isostar est bien pour la réhydratation, car il y a un apport de sels et de sucre).
3 mois avant votre départ, nous vous conseillons une prise de sang afin de contrôler vos carences éventuelles, en fer notamment (très important pour l’acclimatation).
La souscription d'une assurance Assistance - rapatriement est obligatoire. Vérifiez bien les montants garantis par la police d'assurance, le tarif d'une évacuation héliportée s'élevant au minimum à 3000 USD. Pour les secours, aucun véhicule ou hélicoptère n’est en attente permanente. Ils seront organisés au moment voulu, sachant qu'il n'y a pas de liaison radio avec
la vallée. Par beau temps, un hélicoptère peut atterrir, mais cela reste aléatoire.
Une radio permet d’être en liaison avec le camp de base dans lequel nous aurons un téléphone satellite.

Matériel

Voir liste EXPE.
Voir liste PHARMACIE.
Matériel de sécurité et matériel collectif fournis :
Tentes d''altitude 3 places (The North Face ou Mountain Hardwear) pour 2 personnes, réchauds à essence + markill,
cordes fixes, cordes de progression, pieux, broches à glace, radios, pelles et scie à neige.
Caisson hyperbare de compression.

Conseils du guide

L'ascension du Gasherbrum 2 ne doit pas être votre première expédition en haute altitude. Nous vous demandons d'avoir déjà participer à une expédition sur un siommet de 7000 m du genre (Lénine, mustagh Ata etc...).
Cette expérience préalable est indispensable pour participer à une expé comme le GII car elle vous donnera de l'assurance, une connaissance personnel physique, physiologique et psychologique indispensable sur ce genre d'expé lointaine.
Vous devez également avoir les compétences technique et physique, donc faite de la montagne dans les Alpes pour améliorer ces deux paramètres.
Nous pouvons vous conseiller sur le type de course à effectuer.

Liste des étapes

Jours 1 et 2 : Paris - Islamabad
Jour 3 : Islamabad
Jours 4 et 5 : Islamabad - Skardu
Jour 6 : Skardu - Asko
Jour 7 : Askole - Jula

Jour 8 : Jula - Payju
Jour 9 : Paiju - Liligo
Jour 10 : Liligo - Goro 1
Jour 11 : Goro 1 - Concordia
Jour 12 : Repos à Concordia
Jours 13 : Concordia - Camp de Base du Gasherbrum
Jour 14 : Camp de base
Jours 15 à 31: Ascension du Gasherbru
Camp 1 : 6000 m
Camp 2 : 6500 m
Camp 3 :
Assaut final :
Jours 31 à 38 : Camp de base - Skardu
Jours 39 à 40 : Islamabad

Jour 41 : Vol pour la France




Avis

Donner votre avis

Seuls les utilisateurs inscrits peuvent écrire des commentaires. Veuillez vous connecter ou créer un compte